bien etre et teletravail

Comment améliorer votre bien-être lorsque vous travaillez à distance ?

Quelle est votre journée moyenne de travail à distance ? Avez-vous toujours une routine bien établie ? Et après le travail, trouvez-vous le temps de discuter avec vos amis, de faire une belle promenade et de dîner tranquillement avec votre famille ?

Ou bien, êtes-vous dans une ornière, avec à peine assez d’énergie pour sortir du lit et faire le nécessaire pour accomplir votre travail et vos autres responsabilités ?

Selon Global Workplace Analytics, les télétravailleurs sont de 15 % à 45 % plus productifs que leurs collègues de bureau. Les statistiques montrent également que le travail à distance augmente la satisfaction des employés, réduit les taux de rotation et permet aux entreprises de réaliser des économies substantielles.

Toutefois, le télétravail peut également être éprouvant pour votre bien-être mental et physique. Si vous êtes enchaîné à votre bureau toute la journée, vous pourriez avoir envie d’interactions en personne et de sortir de chez vous pour faire un peu d’exercice et respirer l’air frais. Et si cela ne vous rend pas déjà fou, ajoutez à cela le stress et l’anxiété dus à la pandémie. Avec tous ces facteurs, il n’est pas surprenant que la productivité et la motivation puissent en souffrir.

Avant d’explorer quelques solutions possibles, approfondissons un peu ces questions. Si vous êtes un télétravailleur, comment le travail à distance peut-il affecter votre bien-être ? Cette question est importante, alors voyez si vous pouvez faire le lien…

Les pièges du travail à distance – Comment vous en sortez-vous ?

Vous savez probablement déjà que l’un des plus grands défis du travail à distance est de maintenir un équilibre sain entre vie professionnelle et vie privée. Si votre maison est votre bureau, vous êtes “au travail” pendant plus de huit heures. Par conséquent, il se peut que vous ressentiez souvent le besoin de consulter vos courriels professionnels même après la fin de votre quart de travail. 

Un autre problème potentiel est que vous pouvez être fréquemment distrait par d’autres personnes à la maison ! Chaque fois que vous êtes interrompu, votre productivité chute, et il vous faut en moyenne 25 minutes pour revenir à la tâche initiale.

Ensuite, comme il y a moins d’interactions en face à face, vous pouvez souffrir de solitude. En fait, près de 20 % des travailleurs à distance en souffrent. Et comme nous sommes toujours en pleine pandémie, vous serez peut-être moins enclin à utiliser vos jours de vacances. Cela peut être source de frustration, car vous savez que vous manquez une occasion de vous ressourcer, mais vous avez l’impression de ne pas avoir le choix.

Enfin, vous pouvez avoir du mal à rester motivé lorsque vous travaillez à domicile. Il peut être difficile de se défaire du cadre informel et de l’idée que la maison est un lieu de détente. Sans les repères environnementaux d’un bureau traditionnel, trouver l’inspiration pour rester au top des tâches peut être un grand défi.

Six façons de gérer son bien-être lorsqu’on travaille à distance

Avec les bonnes stratégies, le travail à distance peut être beaucoup plus productif et beaucoup moins stressant. Il est essentiel de minimiser les distractions et de prendre des mesures pour satisfaire nos besoins émotionnels et intellectuels.

Voici ce que vous pouvez faire pour optimiser vos performances et votre motivation lorsque vous travaillez à domicile.

1. Adoptez un état d’esprit de croissance

Un état d’esprit de croissance peut vous aider à relever des défis, à modifier votre perception de vos résultats et à accroître votre désir d’apprendre. Lorsque vous ne vous concentrez plus sur l’intelligence ou les capacités fixes mais sur vos efforts sincères pour accomplir une tâche, la motivation suit naturellement. Adopter un état d’esprit de croissance vous aide à persévérer, même face à des obstacles difficiles.

Ce qu’il faut faire

Tenez un journal de vos réalisations. Notez les efforts que vous avez déployés pour atteindre un objectif particulier ou accomplir une tâche. Examinez et analysez ce que vous pourriez faire différemment la prochaine fois.

Félicitez régulièrement votre équipe pour son travail et ses efforts. Si vous êtes un manager ou un chef d’équipe, reconnaissez les efforts sincères et célébrez les réussites ! Vos employés ou subordonnés apprécieront et seront encore plus motivés pour travailler dur.

2. Engagez-vous à faire de l’exercice physique ou mental, ou les deux

Toute forme d’exercice physique ou mental peut avoir un effet positif sur votre bien-être. Même une marche rapide de 10 minutes peut être bénéfique en stimulant vos niveaux d’énergie, votre humeur et votre vivacité d’esprit. L’exercice régulier peut réduire l’anxiété et le stress, et améliorer l’estime de soi. Au moins 30 minutes d’activités aérobiques 3 à 5 fois par semaine peuvent améliorer l’humeur après seulement 10 semaines.

Vous pouvez également pratiquer des exercices mentaux pour améliorer la concentration et la vigilance, ainsi que pour combattre les pensées et les émotions négatives. Par exemple, la méditation peut réduire l’anxiété et la tension musculaire, arrêter les flux de pensées confuses et vous aider à envisager les situations stressantes de manière plus positive et plus autonome.

Que faire ?

Pratiquez une activité physique que vous aimez et que vous pouvez pratiquer pendant une longue période. Pensez à des activités telles que la marche, le vélo, le jardinage, la promenade de votre chien, les jeux avec votre chat ou quelques postures de yoga chaque matin.

Commencez petit. Intégrez une activité dans votre routine quotidienne, même si vous ne commencez que par 10 minutes par jour.

Augmentez l’activité au fil du temps. Essayez différentes applications qui offrent une variété de façons de faire de l’exercice, et suivez vos progrès pour vous aider à rester motivé.

Rendez l’exercice amusant. Si vous n’aimez pas l’exercice physique, rendez-le plus agréable en l’associant à des activités que vous aimez, comme regarder une émission de télévision ou écouter un podcast ou un livre audio.

3. Créez un environnement de travail durable

Un espace de bureau ou un coin dédié à la maison est essentiel pour maintenir un équilibre entre travail et vie privée. Il peut être difficile de détacher les activités professionnelles du temps passé en famille lorsqu’on travaille à la maison. Heureusement, un poste de travail peut aider à établir des limites entre le temps personnel et le temps de travail. Un bureau à domicile sans distraction peut améliorer la concentration et la productivité, et ainsi réduire les niveaux de stress.

Ce qu’il faut faire

Si vous vivez avec quelqu’un d’autre, parlez-lui des limites personnelles. Les membres de la famille, les colocataires et surtout les enfants doivent comprendre dès le début que le fait de ne pas pouvoir accomplir des tâches liées au travail vous affecte.

Installez un bureau à domicile. Trouvez une pièce calme ou un endroit à la maison avec un bon éclairage. Assurez-vous que votre chaise est confortable et que votre bureau est solide, ou envisagez d’utiliser une table debout.

Envisagez un horaire libre ou un calendrier de travail partagé. Soyez attentif au temps de vos collègues et à la façon dont le travail à domicile peut les affecter également.

Ne vous approchez pas de votre poste de travail si vous ne vous sentez pas bien. Travailler à domicile ne signifie pas que vous ne pouvez pas prendre de congés maladie. Vous obliger à aller travailler lorsque vous êtes malade peut ralentir votre rétablissement et vous épuiser.

4. Entretenez des conversations avec votre famille, vos amis et vos collègues de travail.

Comme nous l’avons déjà établi, travailler à distance ne signifie pas que vous devez vous sentir seul. Rester en contact avec d’autres personnes et participer à des conversations est essentiel pour la santé mentale. Les conversations profondes avec les amis et les proches apportent une plus grande satisfaction, mais les petites conversations sont également utiles. Une bonne vie sociale est liée à la longévité, à la diminution du risque de dépression et de troubles cognitifs, ainsi qu’au renforcement du système immunitaire.

Les conversations avec d’autres personnes peuvent également renforcer la mémoire, améliorer les capacités cognitives, améliorer l’humeur, favoriser le bonheur et stimuler la santé physique et mentale globale. La communication en personne est la plus efficace, mais même la socialisation assistée par la technologie peut avoir des effets bénéfiques.

Que faire ?

Rattrapez votre famille et vos amis par des appels vidéo. Organisez des appels quotidiens ou hebdomadaires avec vos cercles sociaux pour rester en contact.

Organisez régulièrement de courtes réunions avec vos collègues. Prenez contact avec vos collègues au moins une fois par semaine, mais n’imposez pas de réunions prolongées s’il n’y a rien à signaler ou à partager.

Consultez les applications de réseaux sociaux et d’échange linguistique. Profitez de l’occasion pour entrer en contact avec des personnes virtuellement, qu’il s’agisse d’un ancien ami de lycée ou d’une personne totalement nouvelle. Vous pouvez choisir parmi les nombreuses plateformes sociales existantes pour entretenir ou raviver des relations, ou en créer de nouvelles.

5. Adoptez un passe-temps qui implique une stimulation tactile

Stimuler tous vos sens, en particulier le toucher, peut contribuer à réduire le stress, à accroître la satisfaction, à améliorer l’estime de soi, à renforcer la conscience de soi et à diminuer la probabilité de développer des troubles neurocognitifs.

La stimulation sensorielle est essentielle tant au début de la vie qu’à l’âge adulte. Faire quelque chose de ses mains aide à libérer la créativité, permet de se concentrer sur le processus plutôt que sur le résultat et procure un sentiment d’accomplissement. Les activités créatives peuvent également constituer une forme de méditation, car elles conduisent souvent à des pensées et des sentiments profonds.

Ce qu’il faut faire

Évaluez vos conditions de vie et ce que vous pouvez faire chez vous. Pouvez-vous essayer de faire de la pâtisserie, du jardinage, du tricot, de la menuiserie, de la peinture ou autre chose ?

Faites attention à vos tendances perfectionnistes. Ce que vous faites de vos mains n’a pas besoin d’être parfait. Le processus lui-même sera satisfaisant et vous vous améliorerez avec le temps.

Recherchez les événements locaux d’art et d’artisanat. Explorez les événements locaux auxquels vous pourriez participer, comme des groupes de peinture pour amateurs ou quelque chose de similaire. C’est aussi l’occasion de socialiser et d’élargir votre cercle social.

6. Vérifiez votre utilisation de la technologie

La technologie peut vous sauver la vie, en vous aidant à rester connecté et en vous donnant accès à des informations précieuses. Mais si vous l’utilisez trop ou de manière inefficace, elle peut nuire à votre bien-être et à votre productivité. Veillez donc à faire attention à votre utilisation de la technologie afin de ne pas vous laisser absorber par la réalité virtuelle pendant des heures sans interruption.

Si vous êtes accro aux médias sociaux, méfiez-vous. Cela peut nuire à l’image que vous avez de vous-même et entraîner un sentiment de solitude et de dépression. Vérifier votre utilisation des applications peut vous aider à trouver un moyen de minimiser les distractions et les effets négatifs des médias sociaux sur l’estime de soi.

Bien sûr, la technologie n’a pas que des inconvénients. Outre sa valeur sociale et professionnelle potentielle, certaines applications peuvent avoir une grande valeur éducative. Vous pouvez accéder à de nombreuses ressources de partage des compétences et stimuler votre productivité en automatisant, par exemple, le filtrage des courriers électroniques indésirables et en vous rappelant les événements à venir.

Ce qu’il faut faire

Mettez en place une règle de 7 à 7. Si possible, éliminez les appels ou les chats liés au travail avant 7 heures du matin et après 19 heures. Sinon, trouvez un juste milieu en tenant compte de vos fuseaux horaires et de ceux de vos collègues.

Organisez régulièrement des journées de désintoxication numérique. Si vous pouvez vous couper de la technologie au moins une fois par semaine, vous pourriez améliorer vos relations, la qualité de votre sommeil et votre bien-être général. Un week-end avec votre partenaire ou votre famille serait un moment idéal pour vous déconnecter.

Soyez conscient de la façon dont vous utilisez la technologie. Faites une liste de toutes les applications et de tous les appareils que vous utilisez, à quelle fréquence vous les utilisez et pour quoi faire. Consultez des tutoriels pour voir si vous connaissez toutes les fonctions et caractéristiques de votre technologie afin d’en optimiser l’utilisation. Débarrassez-vous des technologies qui ne vous apportent rien ou qui ne sont pas indispensables à votre travail ou à votre vie quotidienne.

Conclusion

Le travail à domicile ne doit pas nécessairement avoir des conséquences néfastes sur votre santé physique et mentale. Nous avons défini des stratégies pour vous aider à travailler non seulement avec plus de bon sens, mais aussi, peut-être, avec plus de joie et de sens.

Pour gérer votre bien-être dans le cadre du travail à distance, il est essentiel de créer des habitudes saines dans votre vie quotidienne, notamment en ce qui concerne la technologie :

  • Commencez par aménager votre bureau à domicile. Il doit s’agir d’un espace calme avec un bon éclairage, un bureau et une chaise confortable.
  • Réduisez au minimum les distractions. Assurez-vous que votre vie professionnelle et votre vie privée n’interfèrent pas l’une avec l’autre.
  • Planifiez votre communication. Prévoyez des réunions avec vos collègues et des appels vidéo avec votre famille et vos amis pour rester en contact et à jour.
  • Mettez tout en œuvre pour réussir. Adoptez une attitude de croissance et concentrez-vous sur le travail et le progrès.
  • Prenez soin de votre corps et de votre esprit. Engagez-vous à faire des exercices physiques et mentaux quotidiens, et découvrez des activités et des applications qui pourraient vous plaire.
  • Créez quelque chose avec vos mains. Adoptez un passe-temps qui implique une stimulation tactile, comme la peinture, le travail du bois, le jardinage, la pâtisserie, le tricot, etc.
  • Faites attention à votre utilisation de la technologie. Surveillez votre utilisation de la technologie, supprimez les applications qui ne vous apportent rien et faites une cure de désintoxication numérique occasionnelle en vous débranchant pendant une journée.

Related Posts